Legend. Encore une dystopie? oui mais...

Bonjour!

Le blog est encore tout jeune (même pas 2 mois) et  je me suis dit qu'il était temps de me lancer dans l'écriture d'articles sur mes lectures.
Ces revues seront toujours courtes, avec un max d'infos et un avis objectif.

Je me lance donc. Cette revue concernera Legend de Marie Lu.


Genre: dystopie
Public: jeunes adultes (j'assume)
Lu en: anglais
Narration: narrateur-personnage (je) alternée entre les 2 protagonistes

Qui?
June, jeune prodige surdouée, très futée et pragmatique. Elle étudie dans une école militaire pour poursuivre une carrière qui semble toute tracée...

Day, rebelle des bas-fonds de Los Angeles, ennemi numéro 1 de la République. Garçon à l’instinct de survie incroyable, il est débrouillard, malin et charismatique.  

Où?
Los Angeles, République d'Amérique. Le pays est divisé entre la République et les Colonies. Des catastrophes écologiques ont bouleversé le paysage, les villes sont divisées en secteurs dans lesquels les pauvres, contaminés par une épidémie sont reclus. Les plus fortunés sont à l'écart, en sécurité, loin des problèmes de famine et de maladie.

Quand?
Dans un futur lointain

Quoi?
Après la mort de son frère, June décide de mener l'enquête. Tout semble indiquer que Day, le garçon le plus recherché de la République est coupable.
Leurs chemins vont se croiser...

Mon avis?
Sans être le livre de l'année, Legend reste une lecture agréable. L'intrigue est plutôt bien ficelée mais si quelques éléments peuvent être perçus comme prévisibles. 
L'histoire d'amour ne prend pas le pas sur l'histoire générale mais elle est bien présente. Surtout, on ne tombe jamais dans la guimauve mièvre.
J'ai plutôt bien aimé les personnages secondaires (notamment chez les patriotes)  même s'ils manquent parfois de profondeur.

C'est une trilogie (Legend, Prodigy et Champion) qui se lit sans prise de tête. Je l'ai terminée et je peux vous annoncer que le final est réellement surprenant!

Conclusion:
La dystopie n'est pas une genre nouveau ("Brave new world", "1984"...) mais toujours fascinant.
Hunger games a remis au goût du jour les histoires d'amour dystopiques (suis pas sûre que ça veuille dire quelque chose;)) mais Legend n'est en rien semblable - l'histoire d'amour mise à part. De toute façon, que vous aimiez où non Hunger games, je pense que vous pouvez donner une chance à Legend.Par contre si vous haïssez la dystopie, passez votre chemin!

Passez donc me voir pour me donner votre point de vue.

@ bientôt!

Share this:

JOIN CONVERSATION

2 commentaires:

  1. Je suis tombée sur Legend en librairie et la couverture m'a refroidie (donne l'impression d'etre une pale copie d'Hunger Games) mais après la lecture de ton article j'me dis que je devrais peut etre lui donner sa chance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne idée! J’espère que ça te plaira!

      Supprimer

Si ça vous dit, laissez un ptit mot:)